Comment planter des pommes de terre ?

planter des pommes de terre

En général, la culture de la pomme de terre dépend de plusieurs critères, sans parler de la saison culturale, de la température ambiante et aussi de la zone où vous voulez faire la plantation. Les agriculteurs sont amenés à résoudre des questions sur les circonstances offrant des opportunités pour que les plants de pomme de terre poussent dans de bonnes conditions. Bref, vous avez intérêt à choisir la variété et les types de tubercules de pommes de terre qui s’adaptent aux méthodes et techniques de plantation que vous pouvez suivre sans trop de contraintes.

Respecter la profondeur de la mise en terre et la distance

En général, il vous est possible de trouver des graines ou de plant de pomme de terre prêts à être mis en terre. Dans ce sens, vous aurez simplement à faire preuve de professionnalisme en respectant les détails de la plantation. En principe, les graines sont enfouies à une profondeur d’environ 3 cm dans le sol en mettant un tas de terre au-dessus. Quant aux sillons, ils sont creusés à 15 cm de profondeur pour accueillir les tubercules munis encore des germes. De plus, ces plants de pomme de terre sont placés les uns des autres avec une même distance pour pousser correctement. La distance idéale est alors de 40 cm. Cette aération est tout à fait indispensable pour pouvoir récolter en fin de saison, des pommes de terre de bonne taille nécessaire à la consommation et au commerce. La technique de plantation intéresse aussi les sols légers et riches en nutriments pour le développement rapide de jeunes plants de pomme de terre. Le sol doit être ravitaillé en compost et en fumier avant la plantation proprement dite. Néanmoins, vous devez enlever tous les cailloux qui gênent la croissance des plants et réduire les grosses mottes de terre qui recouvrent la surface. L’arrosage est utile s’il fait trop chaud. Quand les plants auront atteint une hauteur de 20 cm, apportez de la terre autour de leur pied pour favoriser la formation de nouveaux tubercules.

Choisir les tubercules de pommes de terre à planter

Une condition qui vous mène nécessairement vers une bonne récolte est le fait d’avoir fait le bon choix sur la matière à cultiver. Vous êtes obligé d’abord de faire germer les pommes de terre que vous venez d’acheter avant de les mettre à terre. Une astuce peut ne pas déranger le cultivateur en déposant les pommes de terre sur du papier journal dans un lieu frais et lumineux. Il faut 4 à 6 semaines pour que des bourgeons surgissent et il est préférable d’effectuer cette opération de prégermination vers la fin de l’hiver ou au début du printemps. Aujourd’hui, des tubercules bio envahissent le marché des produits agricoles. Cette situation donne l’opportunité d’éviter l’utilisation des intrants agricoles associés aux pesticides. Si vous êtes dans l’embarras de choix devant les diverses variétés de pommes de terre, préférez celles qui sont précoces. D’autres variétés tardives peuvent être cultivées sous tunnel pour faire de bonnes récoltes en été. Celles-ci se récoltent après 2 ou 3 mois de plantation ou après 5 mois pour les autres. Si vous ne souhaitez pas les cultures en jachère, vous pouvez associer le plant de pomme de terre aux haricots, aux pois, aux maïs ou aux asperges pour avoir plus de rendement.

La préparation proprement dite du sol avant la plantation

La surface réservée à la plantation des pommes de terre peut être de petite ou de grande taille. Un grand carré de terre ou un gros pot est prêt à accueillir vos jeunes plants de pomme de terre en cas de besoin. Des supports assez larges bien aménagés pour remplacer les plates-bandes sont également préférables pour la plantation. Vous bricolez en vous emparant des vieux pneus qui ne servent plus et qui s’entassent dans un coin de votre cour. Ces objets sont chargés de terre où vous ajoutez du compost et de fumier pour favoriser la prolifération et le développement du taux de nutriments. Cette terre ne doit pas contenir de mauvaises herbes qui sont susceptibles d’entraver la croissance de la plante. La préparation du sol pour la plantation de pommes de terre est une étape importante. Vous faites profiter au plant de pomme de terre un accueil favorable à sa croissance. Cette tâche consiste à bien creuser les sillons suivant les dimensions recommandées par les spécialistes de la culture des pommes de terre. Les intervalles et la profondeur de la mise en terre méritent d’être revus de près.

Planter les pommes de terre avec les cultures associées

Il n’est pas pour autant besoin d’être un bon professionnel pour planter pour la première fois des pommes de terre. Il faut tout simplement respecter les saisons culturales comme le début du printemps pour prévoir une bonne récolte. D’autres astuces permettent aussi d’arriver à de bonnes fins en associant la culture des plants de pommes de terre à celle des haricots ou des tomates originaires de l’Amérique latine, dans la Cordillère des Andes. Des conditions climatiques correspondant à la floraison des lilas favorisent une récolte prometteuse. Une température de 10 °C est favorable pour le développement des pommes de terre. Une meilleure plantation de pommes de terre demande un système de rotation de cultures avec d’autres variétés de plantes qui permettent d’ameublir le sol. Les variétés de pommes de terre suivent l’alternance des saisons pour assurer leur rentabilité. Dans l’hémisphère nord, les variétés tardives sont plantées vers la fin mars au début avril tandis que les précoces prennent le relais jusqu’au début du mois de mai.

Une plantation calquée sur des techniques agricoles

Sur le plan technique, la plantation suit des normes qui sont respectées dans le milieu de l’exploitation agricole. Vous pouvez espérer une bonne récolte en suivant les règles requises. En réalité, la disposition des germes à l’intérieur des sillons suit une orientation qui fait tourner les germes vers le haut tout en les manipulant délicatement. Le compost en décomposition, de couleur noirâtre, ne doit pas être négligé parce qu’il est enrichissant pour le sol. Si les tubercules sont plantés, ils n’ont pas besoin d’être arrosés grâce à leurs organes de réserve leur procurant une suffisance en eau. Au cours de leur évolution, vous enlevez les mottes de terre qui empêchent les plants de pomme de terre de se développer. Pourtant, ils sont recouverts de terre pour tout mettre à niveau. Quant à l’arrosage, les pommes de terre sont peu exigeantes en eau. D’ailleurs, les pluies du printemps se chargent de tasser la terre autour des jeunes plants. La stagnation de l’eau et l’humidité permanente sont insupportables pour la pomme de terre. Enfin, une méthode de plantation sous la couche de paille est possible à condition d’utiliser des techniques bien appropriées.

Pierres pour gabion : trouver une boutique en ligne spécialisée
Vente de produits destiné pour le gazon ou la pelouse