Guide pratique sur la culture hydroponique

culture hydroponique

L’on est tellement habitué à ce que les plantes poussent dans les champs et les jardins que l’on trouve tout ce qui est différent complètement extraordinaire. Pourtant, les plantes peuvent réellement pousser sans terre. Elles poussent non seulement sans sol, mais elles poussent parfois beaucoup mieux quand leurs racines sont plongées dans de l’eau ou dans l’air très humide. Cultiver des plantes sans sol est connu sous le nom d’hydroculture ou culture indoor. Cela peut paraître bizarre, mais beaucoup d’aliments que l’on mange, y compris certaines variétés de tomates commencent déjà à être cultivés en hydroponie. Examinons de plus près ce type de culture et découvrons comment elle marche.

Qu’est-ce que l’hydroculture ?

Les plantes poussent grâce à la photosynthèse où elles utilisent les rayons du soleil et la chlorophylle (constituant des feuilles des plantes). Ce dernier permet de convertir le CO2 et l’eau en oxygène et en glucose. Le “sol” n’est mentionné nulle part, et c’est la preuve que les plantes sont capables de pousser sans lui. Ce dont elles ont besoin, c’est d’eau et de nutriments, qui sont faciles à obtenir à partir du sol. Mais si elles peuvent les obtenir ailleurs, en plaçant par exemple leurs racines dans une solution riche en nutriments, elles peuvent se passer intégralement de sol. C’est le principe fondamental de la culture hydroponique. Le mot “hydroponique” veut en théorie dire “faire pousser les plantes dans de l’eau”. Mais comme il est possible de les faire pousser sans les mettre dans l’eau, la majorité des gens définissent cela comme faire pousser des plantes sans utiliser de sol.

Pourquoi opter pour la culture intérieure ?

Bien que les avantages de la culture indoor aient souvent été remis en question, il semble y avoir plusieurs avantages à cultiver sans sol. Certains hydro-cultivateurs ont remarqué qu’ils avaient des rendements bien plus conséquents en abandonnant les méthodes traditionnelles. Comme les racines des plantes cultivées en hydroponie sont directement plongées dans des solutions nutritives, elles obtiennent ce qui leur est utile beaucoup plus aisément que les plantes qui poussent dans le sol. Elles ont donc besoin de moins de racines et peuvent détourner plus d’énergie vers la croissance de tiges et des feuilles. Avec des racines plus petites, vous pouvez faire croître un plus grand nombre de plantes dans le même lieu et obtenir un meilleur rendement avec la même surface cultivable. Ce qui est particulièrement intéressant si vous cultivez dans un endroit limité comme une serre ou sur un rebord de fenêtre ou un balcon. Les plantes hydroponiques ont également la particularité de pousser plus vite. Plusieurs insectes nuisibles sont par ailleurs transportés dans le sol ; l’hydroculture permet de ce fait d’avoir un système de culture plus hygiénique. Comme elle est en outre appropriée pour la culture dans un espace fermé, elle peut être utilisée pour faire croître des plantes toute l’année.

Comment marche la culture hydroponique ?

Il existe diverses façons de cultiver les plantes en hydroponie. L’une des méthodes les plus répandues consiste à placer des plantes dans un bac en plastique et à laisser la solution nutritive s’écouler le long de leurs racines (grâce à une pompe et à la gravité). Le nutriment est identique à une courroie qui transporte le liquide. Il glisse constamment le long des racines en leur apportant ce dont elles ont besoin. Vous pouvez aussi cultiver des plantes aux racines soutenues par un environnement riche en nutriments comme la vermiculite, agissant tel un substitut stérile de la terre. Un autre type de culture intérieure consiste à utiliser un produit populaire où les racines sont suspendues à l’intérieur d’un conteneur rempli d’air très humide.


Bordures de jardin : faire ses achats directement en ligne
Vente de spa de nage haut de gamme en Haute-Savoie